LE PRIX AUGUSTE PERRET POUR LA TECHNOLOGIE EN ARCHITECTURE

Portant le nom du président honoraire de l’UIA Auguste Perret, réputé pour son utilisation pionnière du béton armé et attribué triennalement depuis 1961, le Prix Auguste Perret reconnaît l’architecture caractérisée par l’excellence technologique. Auguste Perret, né à Ixelles (Belgique), 1874-1954, était un architecte français et pionnier dans l’utilisation du béton armé. Ayant été considéré non-conformiste à son époque, Perret a longtemps été dénigré par les historiens et les théoriciens du Mouvement moderne. Ce n’est que lorsque le Mouvement moderne a commencé à patauger que Perret est devenu l’un des rares architectes qui avaient anticipé les enjeux et les limites du Mouvement. Perret fut l’un des premiers architectes à comprendre le potentiel du béton armé, au début des années 1900.

Il est toujours resté attaché à ce matériau à la fois économique et robuste, tout en posant quelques principes comme le « style sans ornement » 6, la structure poteau-poutre-dalle ou le plan libre. La cohérence de son œuvre, qui s’étale sur plus d’un demi-siècle, reflète son désir d’inscrire la construction moderne dans un nouvel ordre architectural défini comme l’École du classicisme structurel. Beaucoup perçoivent son travail comme une quête pour démocratiser la modernité et améliorer la viabilité du Mouvement à long terme ; un idéal architectural qui est le mieux représenté par sa reconstruction du centre-ville du Havre, qui avait été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale.

Lauréats du Prix Auguste Perret (1961 – 2021) 

1961 – F. Candela (Mexique) et deux mentions ex-aequo : l’une aux architectes du bureau du ministère de l’Éducation britannique, l’autre aux architectes du bureau d’étude des bâtiments industriels et agricoles de Hongrie
1963 – ex-aequo : K. Mayekawa (Japon) et J. Prouvé (France)
1965 – H. Sharoun (GFR) ; mention à H. et K. Siren (Finlande)
1967 – F. Otto et R. Gutbrod (Allemagne de l’Est)
1969 – Karel Hubacek (Tchécoslovaquie)
1972 – E. Pérez Piñero (Espagne)
1975 – A.C. Erickson et son équipe (Canada) ; mention à J. Cardoso (Brésil)
1978 – ex aequo : Kiyonori Kitutake (Japon) et Piano & Rogers (Italie / Royaume-Uni)
1981 – G. Benisch (GFR) ; mention à J. Rougerie (France)
1984 -Joao Baptista Vilanova Artigas (Brésil)
1987 – Santiago Calatrava (Espagne) ; mention à C. Testa (Argentine)
1990 -Adien Fainsilber (France)
1993 – KHR AS Arkitekten (Danemark)
1996 – Thomas Herzog (Allemagne)
1999 – Ken Yeang (Malaisie)
2002 – Sir Norman Foster (Royaume-Uni)
2005 – Werner Sobek (Allemagne)
2008 – Françoise-Hélène Jourda (France)
2011 – Shigeru Ban (Japon)
2014 – non attribué
2017 – Nikolay Shumakov (Russie)
2021 – Anupama Kundoo (Inde) & Rudy Ricciotti (France)